Banques en ligne : une hausse des ouvertures de compte bancaire

Les ouvertures de compte ont beaucoup augmenté chez les banques digitales. En quoi leurs offres se différencient de celles des banques traditionnelles ?

Banques en ligne : les ouvertures de compte bancaire en hausse

Les banques digitales, en ligne et mobiles confondus, connaissent beaucoup de succès auprès des utilisateurs. Ces dernières années, ces acteurs numériques de la banque se sont progressivement incrustés dans le secteur jusqu’à détenir aujourd’hui 5% de la part du marché français . Selon les statistiques de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et qui sortiront au mois de septembre, 36% des nouvelles ouvertures de comptes bancaires ont été effectuées chez les banques en ligne. Rappelons qu’à la fin 2017, elles comptaient quelques 4 millions de clients lorsque C-Zam et Orange Bank ont rejoint les rangs des banques digitales.

Les atouts des banques en ligne et des néobanques

L’un des principaux atouts des banques sur internet et des néobanques est la dématérialisation du processus de souscription. Cette nouvelle pratique, permettant l’ouverture d’un compte bancaire exclusivement en ligne et la simplification les démarches, est en phase de devenir la nouvelle norme. Suivant leurs exemples, de plus en plus de banques traditionnelles y ont en effet recours.

Les autres avantages des banques digitales résident dans leurs offres alléchantes dont l’offre de grosses primes de bienvenue et la gratuité de services; comme les frais de gestion bancaire ou la carte bleue sous certaines conditions.

Il est donc assez compréhensible que le nombre de comptes ouverts chez ces enseignes numériques croissent. Pour sa part, Boursorama Banque, le leader de la banque en ligne à 1,5 million de clients ce mois-ci, compte bien augmenter les nombres de ses clients à 2 millions d’ici 2020.

Banques en ligne moins rentables que les banques traditionnelles

Malgré l’apparent succès des banques en ligne, seules quelques unes ont une croissance rentable. C’est ce qui ressort de l’étude de l’ACPR.

Les banques traditionnelles dominent les marchés les plus lucratifs

En termes de produits bancaires les plus prisés et les plus lucratifs, comme le crédit immobilier par exemple, les plus grosses parts du marché bancaire reviennent aux mastodontes comme la Société Générale, Crédit Mutuel, BNP Baribas, BPCE, la Banque postale ou encore Crédit Agricole.

Là où ces réseaux cartonnent, les banques en ligne affichent des résultats dans le rouge hormis Fortuneo, la filiale en ligne d’Arkéa.

Les banques en ligne restent des banques de complément

Le business model appliqué par les banques en lignes et les néobanques reste encore flou selon l’ACPR qui s’interroge toujours autant sur la rentabilité, le rythme de conquête de clients,  l’investissement marketing et le nombre de clients actifs chez ces enseignes numériques.

En effet, elles restent des banques de complément avec un taux d’attrition stable à 4,5%. Le dispositif de mobilité bancaire et le succès des services bancaires connectés n’affectent donc pas l’intérêt des français pour les banques traditionnelles qui ne cessent aussi d’adapter leurs offres aux demandes.

Fortuneo Banque, la seule banque en ligne à sortir du lot

Comparé à ses concurrents, <strong>Fortuneo</strong> est l’unique banque en ligne à faire réellement du profit. En 2017, la filiale d’Arkéa a réalisé un chiffre d’affaires de 9,3 millions d’euros, soit une augmentation de 4 % par rapport à l’année précédente.

Ce chiffre est assez impressionnant compte tenu du fait que les autres banques en ligne font d’énormes pertes estimées à 8,6 millions chez Monabanq et à 20,2 millions chez BforBank et s’élevant à 48 millions chez Boursorama banque puis à 75,9 millions d’euros chez Orange Bank.

On notera également que si la plupart des comptes bancaires en ligne sont des comptes dormants ou secondaires ou même des comptes opportunités, chez Fortuneo, ;plus de la moitié des clients la choisissent comme banque principale. En offrant une gamme complète de produits et services bancaires, en l’occurrence les produits d’épargnes, de crédit ou des services bancaires classiques, elle affiche ainsi un taux de domiciliation très important.

0 thoughts on “Banques en ligne : une hausse des ouvertures de compte bancaire”

Write a Reply or Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *