3 avantages à connaître sur la SAS

La société par actions simplifiée est un statut juridique qui permet aux personnes désireuses de se lancer dans leur activité sans trop de contraintes, et de créer une société à deux associés minimum.

Comme toutes les sociétés, elle présente des avantages et des inconvénients qu’il faut connaître avant de commencer les premières formalités.

Le capital social faible

Le premier avantage est le capital social de départ minimum de 1 euro par actionnaire, ce qui permet de créer son entreprise, sous ce régime, avec très peu de moyens. Le nombre d’actionnaires minimum de départ peut être agrandi sans limite, contrairement à la SARL qui est ne peut pas dépasser 100 associés. Les statuts de la SAS ne sont régis par aucunes obligations légales, ce qui permet une grande liberté au moment de la création de l’entreprise. Les associés peuvent ainsi les adapter en fonction de leurs objectifs et de leurs besoins. Il faut toutefois bien déterminer auparavant le cadre de son activité pour rédiger des statuts cohérents. Cette liberté d’action implique donc une grande réflexion et beaucoup de bon sens.

La responsabilité limitée

Le deuxième avantage tient dans la responsabilité limitée des actionnaires à leurs apports, ce qui leur permet de protéger leurs biens propreset leur famille, et de se lancer dans une activité indépendante tout en ayant la certitude de ne pas mettre en péril leur patrimoine personnel. En cas de défaillance de la société, il y a tout un arsenal de mesures propres à relancer l’entreprise ou à la liquider, mais en aucun cas les biens des associés ne seront touchés.

Le statut du dirigeant

La SAS est très prisée par les entrepreneurs car elle favorise particulièrement les dirigeants au niveau de leur statut social. Ils sont, en effet, considérés comme des salariés et bénéficient d’avantages sociaux liés à ce statut juridique. Ils sont donc affiliés au régime général de la Sécurité Sociale et bénéficient de la protection sociale prévue par la loi, sauf en ce qui concerne les allocations chômage qui ne sont pas intégrées dans ce dispositif. Il faut tenir compte de cette particularité, car en cas de cession de l’entreprise, le dirigeant de pourra pas disposer de cet avantage SAS. Le dirigeant ne paye pas de cotisations sociales comme un salarié, mais il règle ses charges sociales également. Celles-ci sont calculées à partir de la base de son salaire annuel. S’il ne touche aucune rémunération, il ne paye pas de charges sociales, contrairement aux travailleurs indépendants qui doivent tout de même verser une cotisation minimale obligatoire.Il est à noter que les dividendes perçues, ne sont pas assujetties à cotisations sociales depuis 2013, quel que soit leur montant et contrairement aux gérants de SARL.

0 thoughts on “3 avantages à connaître sur la SAS”

Write a Reply or Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *